Archives pour l'étiquette Svinkels

Lofofora, plein cœur, at(h)ome !

Il y a près de 45 jours, Màxim aka Dàrio, votre humble serviteur, rencontrait en Haute-Saône le groupe LOFOFORA pour la énième fois de sa vie avec toujours autant de plaisir et de cœur ! Cette fois, outre Reno, nous entendrons la voix de Doudou, guitariste emblématique du groupe. Date particulière, dernière de la tournée acoustique, l’entretien audio se révèle précieux, actuel. Merci à Maxime pour la salle, à Bich pour les infos, à Kévin batteur remplaçant de luxe, à Philippe pour la viande ! Humm…

Lofofora acoustique, Scey-Sur-Saône, 15/12/2018

Évidemment, avec Reno comme interlocuteur, on parle musique, on parle engagement social, on discute censé surtout ! Doudou, humblement, évoque ses avis, bref c’est que du bonheur cet entretien ! Milieu rural et professionnalisme musical, c’est  juste simplement géant…!

Allez, on ne montre pas l’exemple qui n’en est surtout pas un sur RMI’Z, celui de l’identitaire naturel de la race humaine ! Du coup, reportage brut, comme les bons crémants et champagnes, pas de jingle identitaire sur ce reportage qui propose 3 titres lives de la soirée, rappelons-le l’ultime de la tournée, et donc si on y parle d’exotisme, on vous emmènera en Bretagne, terre alcoolique respectable ….. A bas le communautaire, on attaque ! 30 minutes environ en audio…

« (…) ce n’est pas faire un truc au coin du feu avec une pipe en bois (…) » [Reno]

(Visited 87 times, 1 visits today)

SVINKELS cuvée 2018 !

L’automne est là, notre rédaction est débordée, cependant nous ne vous présenterons qu’un seul article cette saison où la nature se dévêtit, avec le groupe de porn-hop-à-boire SVINKELS, reformé et vu sur scène après 10 années de silence radio.

Deux mois et demi après leur passage, le fief fut Besançon pour cette lucarne ouverte, grâce au festival Détonation et au travail de la salle Rodia et coucou à Simon parmi eux.

Votre humble serviteur s’y est collé, regardant oreilles ouvertes ce live, rencontrant le groupe (normalement avec DJ Pone, absent, nouvellement papa), donnant de sa personne face au trio infernal en loge…

Entretien audio bâclé avec Svinkels par Màxim Pozor ; le 28/09/2018 environ 6 minutes

Fin d’entretien avec les trois compères, spéciale dédicace papier à Marthe.

Depuis les feuilles mortes se ramassent à la pelle, du jour au lendemain, le froid enrobe la nudité des arbres évoqués sous la métonymie « nature » auparavant. Écoutons ceci, c’est sonore, c’est chantant, informant, déformant… Entretien « décevant » (comme tout dans cet article : qualité photo et entretien ; mea culpa du publicateur himself) dans le sens où rien n’égale ce qui fut posé par notre rencontre en 2008, ancien article en lien ici. Pour les amoureux du hip-hop il y a aussi l’étude de Morgan « Hip Hop, le nomadisme de guerre » en lien ici

 

(Visited 95 times, 1 visits today)

Narcisse ; TROIS, le(s) monstre(s)..!

Tout miroir est déformant donc, et chacun possède au travers sa propre part sombre… Willkommen, Narcisse !

« 

Il pleut des nénuphars en face
Des miroirs où glissait ton corps
Mais tout s’efface laissant la place
À ce larsen qui te distord
Tu glisses ta carte perforée
Dans ce flipper où tu t’enfuis
Et tu fais semblant de rocker
Pour faire croire que tu es en vie
Narcisse, balise ta piste
Y a des traces de pneu sur ton flipp
Et ta p’tite soeur qui s’tape ton fixe

(…)

« 

 

[H-F Thiéfaine / Narcisse 81]

C’est toujours l’humanité qui est monstrueuse, et c’est elle la créatrice et la voyeuse de monstre (celui que l’on montre : devenu beauté légendaire post-mythologie contemporaine : FREAKS)

Et à propos de montre et de miroir…:

« 

(…)

J’pète répète et m’faillote, faut cesser mon coco

T’as pas l’look coco t’as l’look charclo

C’est promis demain sur la drogue j’tire un trait

Ch’min tracé, j’suivrai mon régime avec attrait

Je regarde ma ligne dans le miroir

Dis moi suis-je le plus krevard ? dans le miroir

Fête de bas niveau

L’allumé dans l’caniveau

Sirote l’eau qui coule au goût de Canigou

Comme un rat d’égout sous strichnard papi r’gobard

Mange les buvards par p’tits cars termine le quat’quarts

(…)

« 

 [Svinkels ; Krevards]

 Et puis donc si nous poursuivons la logique de Narcisse au présent, il existe ce vieil adage qui se vérifie toujours : « nous avons les hommes politiques que l’on mérite… nous avons la télévision que l’on mérite… ». Nous n’avons donc que le reflet que nous méritons, juste.

Qui dit miroir peut penser aussi par extension écran du ciel pour la Terre… Je vous laisse méditer sur le voile de pollution que nous reflétons alors actuellement. Et puis en attendant la suite, soyons sphériques !

DSC_3154

(Visited 61 times, 1 visits today)

SVINKELS

Un documentaire sur Svinkels, c’est le moment idéal, hors promo, et pour cause, le groupe est dissous depuis 2009…
Touchons à la non actu, à la sociologie d’une société française malade, discours maladif en puissance…
Ici l’entretien a eu lieu en 2005, à Paris, leurs terres originelles, intra-muros… c’était au lendemain de leur concert à l’Elysée Montmartre. Le must titi parigo…

Place aux génies de la bouteille… le hip hop ludique avec eux discipline à 8 mains et 3 voix.

Docu très mixé d’époque (l’apogée du groupe) réalisé par Màxim Pozor à coup de bières jurassiennes.
Il fut validé par le groupe, accueillant et maintes fois croisés, remercié d’avoir autorisé les nombreux titres illustrant ce summum de la sortie de leur compilation mixée par Pone.
Quantité de samples indestructibles (samples issus principalement de South Park, Préparez vos mouchoirs, Usual Suspects, quelques mots médias-politique, hommages à Triptik et à Lofofora, Parabellum et Schultz (rip), Desproges..!

 

EN 6 ACTES :

001 / 3 minutes

002 / 16 minutes
Dj Pone, Gérard Baste, l’Abbé Xanax, Nikus Pokus

003 / 14 minutes Dj Pone raconte la mixtape « compilation mixée » (+ merci à Reno [Lofofora] pour ces mots…)

004 / 10 minutes (Merci à Reno [Lofofora] pour ces mots…)

005 / 23 minutes Relations presse-public-pros

006 / 26 minutes (Merci à High Tone et JFX)

 

 

SVINKELS.com :  le nom de domaine était à vendre il y a peu 1000 $; triste épilogue… Le voila devenu site asiatique !
Svinkels est mort, vivent Svinkels.
Immuables sont les œuvres posées. CULTURE POP. Anti « politiquement correct » qui nous régit.

2005, apogée donc :

(Visited 550 times, 1 visits today)