Archéologie musicale ethno francophone

Entre le québecois Jean Leloup et le groupe français Tryo, il y a DobaCaracol, dans les formations musicales ethno ou world à la sauce francophone. « Wawash » pour certains, mignons pour d’autres… , ce groupe nous l’avons rencontré en mai 2007 dans le Jura, au Moulin de Brainans, pour un entretien mené au crémant de Pupillin..!P1080774

Dans cet entretien nu, non mixé, et réalisé  par Màxim Pozor le dinosaure, il est question de DobaCaracol comme des groupes précédemment énoncés. Onze minutes de paroles le 11/05/2007.

Ainsi, on sait que la francophonie est largement représentée dans les mouvements musicaux du monde entier, alors on pourra aussi entendre Holden, groupe particulier flirtant avec l’Amérique du Sud et faire une sorte de crochet en Afrique mais en faisant l’impasse sur ses têtes de proue reggae (A. Blondy ou Tiken Jah F.) pour s’intéresser plutôt à Smod en 2010 (le fils d’Amadou et Mariam et produit par l’inénarrable Manu Chao…!)

On peut rebondir sur Manu Chao pour évoquer Anouk, ou encore Amazigh Kateb… C’est alors le plus francophone et parisien des Manu Chao que nous choisissons pour illustrer le propos, lorsque ce-dernier compare son Paris natal (ou Babylone)… à la Sibérie, pour sa châleur humaine dira-t-on !

Et pour l’ellipse de notre revue francophone,  terminons comme nous avons commencé avec un antique titre signé Jean Leloup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

CommentLuv badge