Archives pour l'étiquette francophonie

Triple triptyque sonore…

Comme à notre habitude, un peu de « journalisme » fermenté, archéo du passé touchant au présent… Bonifiée..?

Admettons comme point de départ un homme, un ami, Rob Da Noize, admettons qu’il soit un sacré agitateur de talents, contenus en lui, mais aussi connus par lui, il s’agit d’un hommage alors au travail et à la modestie,

FLYAinsi, celui qui n’est plus depuis longtemps étudiant sévit depuis plus de dix ans sur une Radio Campus, celle de Besançon en l’occurrence, et puis, son émission BASS CULTURE, a repris ce mardi, sur ce créneau et cette fréquence historique.
Alors, RMI’z propose cet article parmi d’autres, de 2 soirées parmi d’autres, c’était en 2008, avec les 3 entretiens avec Ghislain Poirier, avec Dj Zebra, avec Electrosound

Rencontre DJ Zebra, 26 minutes audio :


 

  Rencontre Electrosound, 6 minutes audio :


 

Rencontre avec le québécois Ghislain Poirier, 11 minutes audio :


 

 

Et faisons le lien avec les milieux étudiants, Besançon, la sociologie et les langues, avec la mise en lumière du partenariat RFI et CLA en 2015 cette fois. [Radio France Internationale et Centre de Linguistique Appliquée].

 Ainsi 2 sélection d’émissions-chroniques :


 

BONNES ÉCOUTES, bons voyages.

Adeus Cesária…

Cesária Évora, « la Diva aux pieds nus », s’en est allée en décembre 2011…

IMG_5307

CAPVERT

Elle restera une figure emblématique de la chanson mondiale, et de l’archipel du Cap Vert, à jamais.DRAP

Nous l’avons vu et rencontré en septembre 2009, à Sochaux, en France, ainsi que la connaissance de ses musiciens et amis.Cesaria    

IMG_5421 IMG_5423 IMG_5424   v V1

Un entretien a eu lieu, mené par notre ami Serge, docteur en civilisation d’Amérique Latine, en voici la restitution (époque Radiobing) ; entretien bilingue franco-portugais, en présence d’une amie de « la Diva aux pieds nus » [Partie 1 sur la carrière de chanteuse et les collaborations d’environ 8 minutes / Partie 2 plus axée sur la situation du Cap Vert d’environ 10 minutes se terminant par sa reprise de « Besame Mucho » :

PARTIE 1 :

 

PARTIE 2 :

SergeCesaria

Hors entretien, ou par recherche approfondie, nous apprenons que le Cap Vert est l’une des diasporas les plus importantes au monde, avec des millions de ressortissants dans différentes villes du monde… Quant au parcours de la chanteuse, en dents de scie, avec un retrait et un retour grand public, nous vous invitons à le suivre sur la page Wikipedia lui étant consacré pour bien le comprendre…

Chez nos collègues RFI, voici 2 émissions « La danse des mots » consacrées au Cap Vert et à la francophonie :

Archéologie musicale ethno francophone

Entre le québecois Jean Leloup et le groupe français Tryo, il y a DobaCaracol, dans les formations musicales ethno ou world à la sauce francophone. « Wawash » pour certains, mignons pour d’autres… , ce groupe nous l’avons rencontré en mai 2007 dans le Jura, au Moulin de Brainans, pour un entretien mené au crémant de Pupillin..!P1080774

Dans cet entretien nu, non mixé, et réalisé  par Màxim Pozor le dinosaure, il est question de DobaCaracol comme des groupes précédemment énoncés. Onze minutes de paroles le 11/05/2007.

Ainsi, on sait que la francophonie est largement représentée dans les mouvements musicaux du monde entier, alors on pourra aussi entendre Holden, groupe particulier flirtant avec l’Amérique du Sud et faire une sorte de crochet en Afrique mais en faisant l’impasse sur ses têtes de proue reggae (A. Blondy ou Tiken Jah F.) pour s’intéresser plutôt à Smod en 2010 (le fils d’Amadou et Mariam et produit par l’inénarrable Manu Chao…!)

On peut rebondir sur Manu Chao pour évoquer Anouk, ou encore Amazigh Kateb… C’est alors le plus francophone et parisien des Manu Chao que nous choisissons pour illustrer le propos, lorsque ce-dernier compare son Paris natal (ou Babylone)… à la Sibérie, pour sa châleur humaine dira-t-on !

Et pour l’ellipse de notre revue francophone,  terminons comme nous avons commencé avec un antique titre signé Jean Leloup !