VIZZ@NANCRAY

« Dans le Doubs, abstiens-toi ! » dit le vieil adage d’un sticker (de « Cab » le saônois de V’zoul pour l’ancienne asso Découvert Autorisé [promo musicale  comtoise pour le réseau Printemps de Bourges au début des années 2000 avant que le dit festival ne soit accolé au nom d’une banque, culturellement vôtre !]… Bref, un conseil que personne ne peut suivre…

C’est donc par la première journée de l’été indien, sur la route d’Ornans, que nous avons visité le Musée des maisons comtoises de Nancray… Une journée idéale pour profiter de ce patrimoine, un éco-musée à ciel ouvert, de toute beauté et d’intelligence. Maisons et fermes comtoises, in situ, jardins et troupeaux, sagesse paysanne  historique.

 

Permaculture, ameublement, architecture, paysages… Première image de Rougemont, dernière d’Ornans, Nancray est situé entre ces 2 points, et au cœur d’une logique de présentation réelle, concrète, des enseignements de nos aïeuls… Photos présentées ici en ordre aléatoire…

Jardins aromatiques, de teinturerie [tinctorial], ou encore jardins fonctionnels de plantes et légumes et fruits de tout acabit pour seul point commun leur utilisation raisonnée dans la nutrition, l’artisanat et la sagesse… jusqu’à l’exposition extérieure sur les vignes et les caves de la région.  Il y a aussi le respect animal dans la tradition comtoise, bœuf, cheval, poulailler, vaches à lait, cochons évidemment, chèvres…

 

plan du « musée »

 

Et ce même jour, à ce même endroit, nous avons découvert le travail réalisé par VIZZ, dans une interrogation du futur dans le passé si ce n’est l’inverse ! Décontenancés et heureux, nous en sortîmes indemnes ! Manquant le vernissage de peu, nous n’avons pris que la sagesse et la sérénité de cette panique annoncée.

 

Edouard HEYRAUD, alias VIZZ, propose donc un monde, de l’art plastique, de la sculpture dans un domaine futuriste, très en phase avec les questions que se posent sa propre génération perdue entre inspiration passéiste et préoccupations futuristes.

On y décèle minutie et soucis du détail, ce qu’il faut pour que l’objet que l’on retrouve sous nos yeux semble bien dater de notre monde à nous, celui dans lequel nous évoluons, onirique’ment ou pas… La référence à H.R. GIGER est évidente… et nous savons que son musée est situé non loin à proximité de Gruyères en Suisse.

Les trois précisions de VIZZ :

 
Edouard HEYRAUD
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

CommentLuv badge