Archives pour l'étiquette calendrier

Un calendrier 2015 : philosophies printannières 12 titres et pin-up’s! (2ème trimestre : 3 éphémérides)

 

HISTOIRE DU NOM DES MOIS OCCIDENTAUX- CALENDRIER ROMAIN:

  • Avril : du latin aprilis « avril » qui peut avoir la signification d’« ouvrir », car c’est le mois où les fleurs s’ouvrent. Aprilis (avril) était le deuxième mois du calendrier romain. Ce mois était dédié à la déesse grecque Aphrodite. Il devient graduellement, selon les pays, le 4e mois de l’année lorsque, en 532, l’Église de Rome décida que l’année commence le 1er janvier.

  • Mai : du latin Maius (mensis) « le mois de mai », provient de la déesse Maïa, l’une des Pléiades et mère de Mercure

  • Juin : vient du latin junius. Ce nom fut probablement donné en l’honneur de la déesse romaine Junon. À l’époque antique, c’était le quatrième mois du calendrier romain.

Le second trimestre se profile alors, poursuivons ce jeu calendaire « funky-philosophique ». L’année 2015 grignotée de son tiers, arrivent alors les mois d’Avril, Mai et Juin, autant dire le printemps dans son étendue.

Ainsi donc me basant sur un calendrier apostolique-romain, comme au premier épisode 2015, voici quelques allégations personnelles et illustrées.

 

 


 

 

Avril = opening

 


Avril est fébrile et ouvert,
il est mort et vie, vie & mort
réflexion et reflets perpétrés…

Pour son côté et son idée de floraison, simplement je parlerais sans le connaître d’un livre qui attire la curiosité actuelle :

LA FLORAISON DES PHILOSOPHES SYRIAQUES d’Ephrem-Isa Yousif

L’auteur nous conte l’histoire des philosophes syriaques en Syrie et en Mésopotamie. Du IIe au XIVe siècle, ces savants se penchèrent sur les grandes questions philosophiques de leur époque.Ils pressentaient que le but de l’homme était le développement de l’esprit. Ils écrivirent des livres originaux, traduisirent les œuvres majeures de la philosophie grecque, celles de Platon, d’Aristote et de Galien. Ils réalisèrent la transmission de ce patrimoine au monde arabe, qui le fit passer, au Moyen-âge, en Occident.

 

L’ouverture est aussi une position philosophique que l’on peut considérer comme « actuelle », se prolongeant sur les champs politique, informatique ou religieux comme la décrit Wikipedia ici. Son actualité dans notre monde se traduisant :

« Elle est souvent mise en valeur par des processus de décisions communautaires par la distribution entre les différentes parties (utilisateurs, producteurs, contributeurs, …) plutôt que par une autorité centralisée (propriétaires, experts, …)

Selon Jamais Cascio : une Singularité se basant sur l' »accès-libre » est une réponse aux risques à venir. Les personnes qui ont embrassé la possibilité d’un grand bouleversement pour l’humanité dans un avenir proche (appelé parfois singularité) devraient s’occuper à rendre possible l’intégration globale des intérêts particuliers dans des systèmes ouverts, au moins autant qu’ils travaillent à rendre possible la singularité. »

NOTRE PIN-UP AVRIL 2015 :

Disons alors que j’aimerais rendre hommage à JP Marielle, avec cette référence de film, « Les mois d’avril sont meurtriers », pour ce non césarisé de légende, tel Patrick Dewaere, que demeure cet acteur de haut-vol! Et pour la musique disons que Màxim Pozor ressort un titre antédiluvien, de 2004, en écoute ici..: « Hep tu entends les humains », album Ring Circus.

 Enfin, avril voit Pâques, fin du carême chrétien, on peut envisager l’assiette, ce que l’on mange, faire un clin d’oeil à Michel Onfray qui sait évoquer les nourritures terrestres tant par Épicure, Schopenhauer ou Thoreau, c’est à dire le potager et la forêt… (Nous en voici bien bien loin avec notre agro-alimentaire moderne…). Onfray en parle dans sa « contre-histoire de la philosophie », comme de chaque aspect de ces hommes passés. Par exemple, selon l’un de ces philosophes, manger du gibier revient à prendre une part du monde sauvage en soi, et par extension, on est ce que l’on mange.


Mai = mois de Marie !

 Si avril constitue vie et mort, mois du poisson, symbole christique et chrétien de vie, alors mai est inspirée de Marie comme nous allons l’entendre avec Thiéfaine en 2001…: « fais ce qu’il te plait de tes envies »…!
Marie ou Maïa, comme la mère, celle qui donne vie mais aussi donne envie, la femme..! Côté pin-up lumière sur l’étoile Maïa et ses voisines de l’amas des Pléiades et sur une représentation de la déesse romaine [Vulcain et Maia (Bartholomeus Spranger, 1585)].

Maia est une déesse romaine de la fertilité et du printemps ; elle fait partie des indigètes (di indigetes), les divinités primitives de Rome. Le nom de Maïa est lié à celui du mois de mai ; l’un et l’autre nom se réfèrent à la croissance des végétaux (latin maius = « plus grand »).

MAI ET SA PIN-UP : 

La philosophie déique romaine double :

La chanson du mois sera comme un appel à la débauche consentie, mois de mai sourit:

Le moi du mais…


 

JUIN est jouir …

…, enfin selon le dieu romain… car j’y verrais d’avantage la tension monter, ce qui est lié… Le soleil et l’amour sont liés à la déclinaison des dieux romains, ici juin correspond à Junon (reine protectrice du mariage)…

PIN-UP juin :

 


ALORS BON TRIMESTRE À TOUS… DE LA PART DE RMI’Z !!!

 

Un calendrier 2015 : philosophies, HFT et pas que … 12 titres et pin-up’s! (1er trimestre : 3 éphémérides)

 

Histoire du nom des mois occidentaux- Calendrier romain:

  • Janvier : provient du nom du dieu Janus, dieu des portes (de janua, « porte » en latin, selon Tertullien), des passages et des commencements dans la mythologie romaine, représenté avec deux visages opposés, car il regarde l’entrée et la sortie, la fin et le début d’une année.

  • Février : du latin populaire febrarius, dérivé du latin classique februarius, issu du verbe februare « purifier ». Février est donc le mois des purifications. Voir aussi Apollon

  • Mars : provient du dieu de la guerre Mars (le retour de la période permise pour entamer une guerre).

Et oui alors que tous se sont pressés de proposer leurs vœux dès la veille pour cette nouvelle année 2015, RMI’z tend à vous proposer plutôt un calendrier funky-philosophie. C’est à l’humeur du chef, comme en cuisine, quelques maux et visions pour chaque mois à venir…!

Ainsi donc me basant sur un calendrier apostolique-romain, je me résous à m’inscrire dans ma seule connaissance et la seule civilisation que j’ai vécue jusqu’ici, racontant ma vie par des sagesses philosophiques et leurs musiques intégrées. VISION SUBJECTIVE au menu.

Dans ma poésie, Janvier = j’enviais ; Février = fais vriller ! Et Mars est la Guerre ainsi que sa planète et son dieu…

Avant ceci un petit jingle mongol histoire de remplacer les vœux :

 


Janvier = j’enviais

janvier
Alors janvier, premier mois de l’année sonne comme une naissance, pourtant :

en janvier j’enviais je marche sur mes pieds

avec ce déséquilibre de l’homme non-libre

celui qui titube et surtout plie sous le poids

du désir malsain, la jalousie de mon alter-ego.

Comme l’a souligné mon ami Ertzin, premier titre et première descente aux enfers… par la face nord…! Il y eut donc ascension pour cela !

Renaître à soi, l’éternel retour, s’élire roi…. Janvier et son épiphanie,

gloire au tirage au sort des élus, comme l’indique une lumière : Etienne Chouard.

Alors à contre-courant, janvier est pour moi le mois de la guerre, de Démocrite (philosophe grec du matérialisme, dont le nom signifie « choisit par le peuple ») instaurant donc la pin-up suivante ainsi que le tire suivant (ma philosophie de janvier étant de vomir ma médiocrité, mes excès de l’année écoulée… et de dénoncer mon être livide décérébré et la guerre que je prépare… dans moi.)

Notre PIN-UP JANVIER 2015 :
IMG2090

Janvier peut inclure la Saint-Vincent bien sûr, saint patron de la vigne, la veille du 23 janvier  … et la percée du Vin Jaune débutant le 31 janvier…. et finissant le lendemain. Transition toute trouvée pour février et sa pin-up


Février = Fais vriller !

 Si février est le mois de l’amour (Saint-Valentin? et surtout d’Apollon) alors la pin-up sera inhumaine!

février et sa pin-up : 14368_103739439645559_100000285112020_97830_4028506_n

Le philosophe choisit est alors double :
Diogène de Sinope, le cynique
Diogène Laërce, plutôt proche d’Épicure.

La chanson du mois sera donc un hommage comme un appel à l’aide consentie, mois de la main tendue:

Vriller n’est pas « faire nimp » dans mon imaginaire,

vriller comme exploiter sa pensée, ses remous,

balbutier de prise d’équi-libre et « ivre de prolixin ».


 

MARS est la guerre …

…, enfin selon le dieu romain… car j’y verrais d’avantage le printemps revenir, ce qui est lié… Fonte des glaces guerres perdues en Russies pour 3 empereurs au moins… !!

Ma pin-up se réalise par un hommage détourné à Saudek et à quelques tchèques chers à mon cœur… printemps stipule Révolution dans mon fort intérieur.

mars’S PIN-UP :

thumb

Si la guerre est invoquée alors Nietzsche le serait, mais que nenni, il symbolise non pas le belliqueux mais le visionnaire équilibré… ne s’empêchant pas de mal finir..! Mais ce sujet, je vous y renvois bientôt, au prochain article
Il est vrai que la guerre récupère autant ses non-penseurs que ses victimes… comme l’a déjà évoqué Morgan Richard dans La guerre ontologique.

Pas d’hommage à la guerre nous concernant, ni aux religions, alors Jacques Brel « Au printemps » et « l’ode à Nietzsche » de Jim Morrison (datant étrangement de la même époque et de la même ville)  constituent ma vision de Mars :


alors bon trimestre à tous… de la part de rmi’z !!!